Des ateliers

Pourquoi des ateliers d’écriture?

Tout le monde ne va pas devenir Gustave Flaubert ou Victor Hugo, d’accord. Mais écrire, raconter, rédiger, dans une certaine mesure, cela s’apprend..

.Les enseignants le savent, eux qui s’évertuent à donner à leurs élèves les outils pour dire, lire et écrire.

Aujourd’hui, transmettre le goût de la lecture et de l’écriture est plus difficile qu’hier. Beaucoup de professeurs déploient des trésors de pédagogie et d’imagination pour enseigner à leurs élèves. Certains font appel à des auteurs, pour construire des ateliers d’écriture avec leur classe.

Animer des ateliers avec des enfants- ou des adultes- cela s’apprend aussi.

Grâce à mon expérience d’auteur jeunesse et de journaliste pour la presse écrite, grâce à mes lectures, aux ateliers que j’ai déjà animés, aux professionnels que j’interroge régulièrement, aux enfants eux-mêmes, j’ai acquis une compétence qui me permet d’aider les enfants et les adolescents à écrire plus facilement.

En 2013-2015, pour me professionnaliser davantage,  j’ai suivi chez Aleph-Ecriture une formation diplômante pour conduire des ateliers d’écriture.

Comment?

Il y autant d’ateliers que de classes. Chaque projet est singulier.

Avec une classe de CM1 de Seine-Maritine, par exemple,  j’ai travaillé un trimestre, en alternance avec l’illustrateur Emmanuel Cerisier, pour imaginer une histoire de pirates.

A Firminy, près du Puy en Velay, d’où partent beaucoup de pèlerins pour  Compostelle, des mots s’étaient cachés à l’intérieur de coquilles Saint-Jacques. Les enfants les retournaient, et puisaient dans ces trésors pour écrire leur textes.

En 2013-2014, j’ai travaillé avec une classe de 6è du collège Jean Moulin du Havre, des architectes et un photographe, dans le cadre du projet « Voyages en ville ».

IMG_1347J’ai suivi pendant deux ans la classe 6e « Culture et Patrimoine » du collège Montesquieu Sainte Marie du Havre:

http://blog.ac-rouen.fr/clg-montesquieu-classe-patrimoine/

Je suis allée visiter le Musée des Arts et traditions populaires de Martainville (76) avec une classe de 6è de Gonfreville L’Orcher, puis nous avons dressé une galerie de portraits, tout droit sortis du XIXe siècle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les 6e de Gonfreville L’Orcher à Martainville

En 2014-2015, toujours dans le cadre de « Voyage en ville », j’ai monté un projet inter-degré avec une classe de 2d générale, et deux classes de CM2 de Grand-Quevilly (76)

Les enfants peuvent écrire un poème, un article, ou un conte, travailler une matinée, ou plusieurs mois, ensemble ou individuellement. Nous pouvons nous déplacer pour chercher des informations ou des mots.

Nous pouvons réaliser des slogans, ou un livre de recettes de cuisine.

Nous pouvons enregistrer des sons pour accompagner une bande-dessinée, manipuler des objets, des plantes, des cailloux…  Nous travaillons presque toujours avec nos cinq sens.

Parfois, les enfants comprennent qu’il se passe beaucoup de choses avant d’écrire, imaginer par exemple…p1030503-29dc3

Membre de la Charte des Auteurs et Illustrateurs Jeunesse, j’applique leurs tarifs, comme pour les rencontres, qui sont disponibles sur le site: www.la-charte.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s